Vol au dessus de l'île des Pins

Pour les 32 ans de Juju nous nous sommes offerts un petit vol sympa en amoureux.

J'avais contacté discrètement mon ami Camille, le pilote, pour réserver une date.

Surprise réussie, voilà notre Juju sur le tarmac de l'aérodrome, prêt à s'envoler pour l'île des Pins à mes côtés.

Ce vol est si magnifique que trier les photos pour ne pas surcharger le blog a été très difficile.

Nous avons profiter de la lumière du matin pour survoler le parc de la rivière bleue, la rivière blanche, les chutes de la Madeleine, et les dolines, ces fameux lacs formés par l'apparition à l'air libre de la nappe phréatique suite à un éboulement de terrain, véritables réservoirs de vie.

 

Les couleurs rousse et verte de la terre ferrugineuse et de la forêt se mêlent au bleu profond, presque laiteux, du lac. On peut apercevoir chaque sillon des petites rivières qui se jettent dans le grand bassin.Puis nous avons atteint la côte Est, sauvage, inaccessible par la terre. Des méandres formés par des bras de mer qui circulent entre les îlots dessinent un paysage surnaturel, où un serpent couleur saphir semble s'étirer le long des flancs de la montagne.

Puis c'est l'océan, avec ses camaïeux de bleus, ses récifs sur lesquels reposent encore quelques cariassent de navires abandonnés.

 

 

 

Vol au dessus de l'île des PinsVol au dessus de l'île des Pins
Vol au dessus de l'île des PinsVol au dessus de l'île des PinsVol au dessus de l'île des Pins
Vol au dessus de l'île des PinsVol au dessus de l'île des Pins
Vol au dessus de l'île des PinsVol au dessus de l'île des PinsVol au dessus de l'île des Pins

Enfin, l'île des Pins nous est apparue, tel un joyau au coeur de l'océan. Nous avons survolé la myriade de petites îles qui entourent l'île principale : l'îlot Brosse et ses araucarias, l'atoll Nokanhui, petite virgule de sable blanc immergé dans un bain turquoise, l'île de Nuami et sa plage de sable noir, la piscine naturelle, la baie d'Uni et ses rochers qui semblent flotter sur l'eau... que de merveilles que nous avons foulé de nos pas, que de noms doux pour désigner ces petits coin de paradis. Vu du ciel, tout est splendide, merveilleux.

Vol au dessus de l'île des PinsVol au dessus de l'île des Pins
Vol au dessus de l'île des PinsVol au dessus de l'île des PinsVol au dessus de l'île des Pins
Vol au dessus de l'île des PinsVol au dessus de l'île des Pins

Nous avons atterri  sur le petit aéroport de Moué, au centre de l'île des Pins. 

Pendant que Camille se repose un peu, nous en avons profité pour prendre le taxi jusqu'au Méridien où nous avons déjeuné avant de nous promener sur la plage et d'aller pour la dernière fois savourer la balade jusqu'à la piscine naturelle. 

Une pause de 2h bien méritée pour notre super pilote qui, en vol, n'hésite pas à faire de tours et des détours pour que l'on puisse admirer le paysage et prendre nos photos depuis l'avion.

Vol au dessus de l'île des Pins
Vol au dessus de l'île des Pins
Vol au dessus de l'île des Pins
Vol au dessus de l'île des Pins
Vol au dessus de l'île des Pins
Vol au dessus de l'île des Pins
Vol au dessus de l'île des Pins
Vol au dessus de l'île des Pins
Vol au dessus de l'île des Pins
Vol au dessus de l'île des Pins
Vol au dessus de l'île des Pins
Vol au dessus de l'île des Pins

Le retour est vite arrivé, et nous le trajet a été plus direct. La lumière n'est plus aussi jolie l'après-midi. Mais nous avons tout de même savourer le vol au dessus de Prony et ses aquarelles de roux mêlé au bleu de la mer. Nous avons également survolé le centre Djibaou ainsi que Noumea avant d'atterrir à nouveau à l'aérodrome, des étoiles pleins les yeux.

Vol au dessus de l'île des Pins
Vol au dessus de l'île des PinsVol au dessus de l'île des Pins
Vol au dessus de l'île des Pins
Retour à l'accueil