Christchurch

Nous voici arrivés à Christchurch, l'ultime étame de notre voyage. Nous sommes bien installés dans une petite chambre chez Toni, en périphérie de la ville, et à quelques km à peine de l'aéroport.

La ville de Christchurch a été un coup de coeur pour nous. Elle offre un mélange éclectique d'élégance liée son histoire, de culture contemporaine, et de renouveau. Visiter la ville est un voyage à part entière.

C'est une ville dynamique qui renait de ses cendres après avoir vécu deux gros tremblements de terre en 2010 et 2011 qui ont provoqué de gros dégâts.

C'est la capitale de l'île du Sud, la deuxième plus grande ville du pays, et l'énergie positive y est omniprésente.

La région du Canterbury dans laquelle elle est située offre de fantastiques paysages, entre mer et montagnes. Surf, ski ou randonnées sont autant de promesses de belles aventures.

Nous avons flâné dans les allées du grand jardin botanique, traversé par le fleuve Avon, que lequel des gondoliers proposent de douces promenades.

L'histoire des jardins remonte au 9 juillet 1863, lorsqu'un chêne fut planté sur les rives du fleuve Avon pour commémorer le mariage du Prince Albert Edward avec la Princesse Alexandra du Danemark. L'arbre, toujours en vie, se situe à côté de la passerelle conduisant à la Rotonde.

Aménagés en 1864, ces grands jardins ont contribué à forger la réputation de "cité-jardin" de Christchurch.

Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch

Nous y avons visité le musée d'art contemporain néo-zélandais, Art Gallery TePuna o Waiwhetu, qui proposait de belles collections retraçant l'époque des traditions Maori, ainsi que le Canterbury Museum et sa reconstitution des rues de Christchurch grandeur nature à l'époque de la ruée vers l'or.

Et bien sûr, nous n'avons pas raté le musée du tremblement de terre, relatant en vidéos, en photos et sous diverses reconstitutions de scènes les évènements tragiques qui ont mis à mal la ville il n'y a pas si longtemps. Rappelant également que ce n'est que le calme revenu n'est qu'un sursis, et que tout cela peut recommencer à tout moment...

Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch

Car en effet, même 5 ans plus tard, les dégâts sont encore bien visibles.

Le centre ville garde des traces impressionnantes d'écroulements, et pour certains bâtiments sérieusement endommagés, comme la cathedrale, la ville hésitent encore entre démolition complète ou sauvegarde en mémoire du passé.

Située sur la ceinture de feu du Pacifique, la Nouvelle Zélande subit jusqu'à 15 000 secousses sismiques par an.

Cette activité sismique est causée par le déplacement relatif des plaques pacifique et australienne le long d'un système de failles de décrochement dont les principales se trouvent plus à l'ouest et au nord, dans les Alpes du Sud.

En 2010, un premier tremblement d'une magnitude de 7 sur l'échelle de Richter a été enregistré. La profondeur de son hypocentre et son éloignement de Christchurch lui donne une équivalence de magnitude 5 sur la ville, et peu de dégâts sont provoqués mais il a fragilisé de nombreux bâtiments.

Le 22 février 2011, un nouveau tremblement de terre d'une magnitude de 6,3 ébranle les rues de la ville qui subit cette fois ci des dégâts majeurs. L'aéroport endommagé est fermé, le réseau électrique est interrompu ainsi que celui de la distribution d'eau.

La cathédrale a vu sa flèche s'effondrer à moitié, une école s'est écroulée dur ses élèves, et l'immeuble de la télévision locale Canterbury Television s'est entièrement affaissé sur ses occupants.

Un tiers des bâtiments du centre-ville seront démolis, s'ils ne l'ont pas déjà été par le séisme, soit environ 755 bâtiments.

Des phénomènes de liquéfaction du sol sont rapportés, entraînant des dégâts sur les bâtiments, les routes et les pistes de l'aéroport international, ainsi que des innondations localisées d'eau charriant du sable.

Cette année encore, alors même que je lisais tranquillement installée sur le lit, un séisme d'une magnitude de 5,8 s'est fait ressentir. Quelle drôle de sensation que de sentir le sol trembler. C'est comme si un train passait à grande vitesse juste à côté de nous.

Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch

Christchurch n'affiche pas pour autant un profil accablé.

La ville est en reconstruction. Des travaux sont effectués dans tous les quartiers, et des aménagements colorés, ainsi que le passage du vieux tram redorent le blason du centre ville.

Dans certains quartiers ayant été rasés, les bâtiments ont été remplacés par des aménagements en conteneurs colorés et très bien aménagés qui donnent un côté très moderne et sympa à Christchurch, notamment dans le quartier de Restart Mall, animé de concerts de rues et où de nombreux snacks aménagés dans des conteneurs servent de tout à toute heure et dans une ambiance conviviale.

Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch

En bref, Christchurch est une ville jeune, dynamique, optimiste, et malgré la tristesse des évènements passés, c'est une ville qui met en avant l'art pour égayer ses rues.

Le street-art est très présent et rajoute de la couleur aux décombres du passé.

Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Christchurch
Retour à l'accueil