L'île des Pins

A peine le pied posé sur le sol Calédonien, Oma et Opa profitent d'une courte nuit avant de partir en bateau sur la magnifique île des Pins où nous allons passer 5 jours tous ensemble.

Il pleut sur le quai du Betico 2 (à prononcer Betitcho), et le vent souffle à nous décoiffer.

Le trajet prend 2h30. La légère houle et la chaleur étouffante qu'il fait à l'intérieur en ont rendu plus d'un malade. Le Betico porte bien son surnom de Vomico (Vomitcho)!

Nous arrivons sous un ciel chargé en baie de Vao.

Le ciel a beau être gris, la couleur de l'eau n'en est pas moins extraordinaire!

L'île des PinsL'île des Pins

"La plus belle île de la planète!"

"Un si beau coin de la Création!"

Des phrases extravagantes, dirait-on. Mais non! La première venait d'un italien habitué à sillonner le monde, le Capitaine Giuseppe Ambrosino, Commandant du paquebot "Le Fairstar", qui navigua des années durant dans toute la région du Pacifique Sud.

Le deuxième éloge fut exprimé il y a 165 ans lors de l'escale du premier santalier explorateur britannique, Andrew Cheyne, quand il aborda les rives de l'îles des Pins dans toutes autres circonstances.

L'île est également appelée "l'île la plus proche du paradis" par les japonais.

Elle abrite environ 2000 habitants, dont 95% de mélanésiens.

Ces derniers, les Kunie, sont divisés en huit tribus, chacune avec son petit chef et le tout sous l'autorité d'un grand chef.

L'île des Pins est une réserve intégrale et les terres ne sont ni louées, ni vendues.

Retour à l'accueil