Tutira Lake

Comme le dit son nom, Tutira, tout ira... et je sais maintenant pourquoi.

je me lance dans l'autostop, et ça marche plutôt bien. Les gens sont prêts s'arrêter, même au milieu de nul part, et je fais ainsi de belles rencontres.

Au bord du lac, il y a une petite aire de camping aménagée. C'est charmant!

C'est aussi ma première expérience de camping seule. Je m'installe au pied d'un arbre. Il fait beau. Oies et cygnes déambulent mollement entre les campements.

Je fais d'abord la rencontre d'une famille d'éleveurs de taureaux dont les enfants s'amusent à me sortir de ma sieste. Ils m'invitent à partager leur goûter et repartent en me laissant plein de nourriture.

Il y a des tas de randonnées à faire dans le environs. Et je m'en suis donné à coeur joie.

Les sentiers traversent d'épaisses forêts de pin radiata, longent de vertes prairies à moutons, survolent le lac du haut des collines,... c'est un vrai bonheur!

Gare tout de même aux taurillons espiègles qui ont tendance à courir après les randonneurs et qui m'ont fait une belle frayeur! Je n'ai jamais couru aussi vite!

Petit bain dans le lac et séance de lessive sauvage. Lecture à l'ombre de mon arbre. La bohème into the wild!

Le dernier soir, j'ai rencontré les plus gentils néo zélandais qu'on puisse trouver. Marilyn et Steven. Nous avons discuté toute la fin de journée, jusqu'à la lui tombée!

Tutira LakeTutira Lake
Tutira Lake
Tutira LakeTutira Lake
Retour à l'accueil