Après avoir ramené Joël et Maïté à l'aéroport, il nous restait encore deux jours de vacances.

Nous sommes allés passer la première nuit à Bourake. Au petit matin, nous avons profité d'un beau soleil pour faire quelques brasses, puis nous avons tué le taon sur la plage avec un bon bouquin.

Ne sachant que faire de notre journée, nous avons tout de même décidé d'aller faire un tour du côté de Ouatom pour rencontrer des gens et se laisser bercer par l'imprévisible.

Nous avons rencontré Mario, Eugène, un prof de maths et son fils, et ils nous ont directement pris sous leur aile. Marion fait partie de la grande chefferie, une chance pour découvrir les environs!

Après un rapide tour du côté de la case commune où une branche de pin colonnaire glissée sur un des murs témoigne de notre passage, la fine équipe nous emmène d'abord au cimetière de La Foa pour déposer quelques gerbes de fleurs sur une tombe. Ca a prit du temps avant de retrouver la bonne tombe... nous avons déposé les fleurs en plastique sur une première tombe, puis nous les avons repris pour les déposer sur une autre... un vrai sketch...

Nous sommes ensuite allés à la plage de Ouano pour un pique nique. Musique, jonglerie, discussions interminables, et course à pied sur le sable.

Puis Mario nous fait entrer dans une ferme d'élevage de crevettes où il travaille afin d'y prendre quelques poissons à faire griller le soir.

La lumière du soir nous arrose de son halo d'or, et pendant que quelques uns pêchent, nous discutons avec Eugène, l'artiste musicien du groupe.

Après une pêche fructueuse, nous rentrons à la tribu. Eugène nous invite à passer la soirée chez lui. Nous faisons coutume. Un manou, un paquet de cigarette, et nous voilà les bienvenus.

Au programme : poisson cuit au feu de bois, riz, poulet, ... et musique! Eugène a un synthétiseur, et les vieux airs kitsch des îles vont bon train. Nous faisons des duos et nous rigolons pendant un bon moment!

Nous nous sommes couchés tôt le soir. La différence de culture et le flot éternel de paroles de Mario nous ont exténués!

Le lendemain matin, nous buvons un café en regardant le fruit de la chasse du prof de maths et de son fils se faire peler, et découper. Ils ont ramené 2 beaux cerfs, et s'affairent à les préparer. La viande partira à Ouvéa, et sera échangée contre du poisson.

Nous sommes rentrés en fin de matinée, persuadés d'avoir passé 4 jours à la tribu tant les activités se sont multipliées et tant nous avons appris de choses.

Une chose est sûre, pas besoin de réserver pour recevoir un super accueil en tribu. Il suffit de se présenter!!! avec le sourire bien sûr!!!

tribu de Ouatomtribu de Ouatom
tribu de Ouatomtribu de Ouatomtribu de Ouatom
tribu de Ouatomtribu de Ouatom
tribu de Ouatomtribu de Ouatomtribu de Ouatom
Retour à l'accueil