Notre petit périple s'est terminé dans les eaux Sud de Nouméa.

Nous avons longé l'énorme récif de Niagi qui s'étend à l'infini au Sud de l'île Ouen jusqu'à atteindre l'îlot Rédika. Nous profitons d'un vent arrière confortable pour hisser nos voiles en ciseau et nous laisser porter tout doucement. La mer est calme, c'est le moment de dépoussiérer notre génois.

Rédika, petit point de sable blanc au milieu des eaux bleues du Sud. Nous mouillons aux côtés d'un petit voilier de 40 mètres de long venu des îles Caïman. Nous nous sentons vraiment tout petit petit à côté du géant.

Le vent s'est levé, et nous ne sommes vraiment pas protégés. Nous profitons de la pause pour plonger un peu. L'eau est gelée (20°C). c'est encore l'hiver et nous ne sommes vraiment plus habitués! Nous ne sommes pas restés longtemps dans l'eau!

Nous décidons de manger à bord et de repartir dans la foulée pour le phare Amédée où au corps mort, nous serons plus en sécurité, puisque le vent forcit.

La houle se rajoute au trajet, histoire de quand même nous secouer un peu! Mais avec ce vent, nous avançons bien! Nous sommes arrivés assez tôt et au bon moment. Le vent a vraiment pris toute son ampleur en fin de journée, et nous sommes bien contents d'être amarrés à notre bouée.

Comme à chaque fois que l'on dort à Amédée, je suis un peu malade le soir. Le vent secoue le bateau en tout sens, et je suis incapable de rester à l'intérieur sans me sentir toute drôle. Pour moi, ce sera au lit à 20h et rien de plus!

Nous passons une journée de plus à Amédée, où nous profitons du buffet à volonté et des danses tahitiennes proposés par l'agence Mary D. Nous avons même profité un peu trop du vin à volonté dont les effets sont décuplés par le fort soleil qui nous arrose.

Au moins, cette nuit là, j'ai bien dormi!

Et il est déjà temps de rentrer à la maison... les vacances sont terminées! Merci au dauphin qui nous a accompagné sur le chemin du retour!

Redika et Amédée
Redika et AmédéeRedika et Amédée
Redika et AmédéeRedika et AmédéeRedika et Amédée
Redika et AmédéeRedika et Amédée
Retour à l'accueil