Le soleil est revenu illuminé notre journée dominicale, et nous avons eu l'honneur d'accueillir à notre bord Sonia et Jean Bastien venus profiter de leur weekend jusqu'au bout!

Nous avons fait une courte halte Baie de la Somme pour les récupérer, et une fois l'équipage au complet, nous avons mis cap sur l'îlot Casy.

Nous profitons d'une bouée libre pour nous mettre au mouillage au Nord de l'îlot, bien abrités du vent d'Est qui nous chatouille gentiment. L'eau est cristalline.

Nous racontons notre petit périple à nos amis autour d'un bon petit repas, et nous allons digérer tout ça en nous promenant sur l'île. Je profite de la clarté de l'eau et du soleil pour rejoindre la côte à la nage. Elle est encore fraîche à cette période de l'année!

Cet îlot de 40 hectares culmine à 45 mètres. La végétation de l’île est surtout constitué de maquis minier, dont le taux des espèces endémiques atteint 86 %, mais il est bordé par un jupon de forêts côtières. Du nom de l’Amiral Casy, l’îlot a successivement accueilli les tribus de l’île Ouen et les employés du camp pénitentiaire de Prony venus y réaliser des cultures maraîchères et de l’élevage. Le cimetière, situé au sud, abrite encore quelques tombes, notamment celles de la famille Alric.

C'est une magnifique réserve naturelle à découvrir à pied! Et de son sommet, nous pouvons jouir d'un panorama exceptionnel à 360° sur toute la baie de Prony.

Nous y faisons la connaissance de Mouss, le chien gardien de l'île qui pêche en sautant du haut du ponton, et de sa copine Moussette!

Nous découvrons les bâtiments en ruine de l'hôtel de prestige qui existait auparavant, et dont chaque bungalow conserve en son sein tout son mobilier. Rien n'a bougé depuis la fermeture mystérieuse du site. Seule la végétation a gagné du terrain.

La journée passe à une allure folle. Ca fait du bien d'être en compagnie des amis!

En fin d'après midi, nous les avons ramené Baie de la Somme, et après de grands au revoir, nous les avons regardé disparaitre de la plage avant de reprendre notre route en sens inverse. Nous passons la nuit au mouillage de l'îlot Casy, mais de l'autre côté, au niveau du ponton. Nous sommes un peu moins abrités du vent, mais comme il ne souffle pas trop fort, nos songes ne s'envolent pas trop loin du coeur de Jojo.

Un dimanche à CasyUn dimanche à Casy
Un dimanche à CasyUn dimanche à CasyUn dimanche à Casy
Un dimanche à CasyUn dimanche à Casy
Retour à l'accueil