Le lendemain, malgré un vent bien présent, nous avons profité d'une magnifique journée ensoleillée. L'occasion rêvée d'aller explorer l'île Ouen et de partir à la recherche des anciennes mines de Jade.

Nous arrivons sur la plage au niveau de l'ancien hôtel. Les chambres sont encore meublées dans les bungalows, et la piscine est encore propre. L'endroit fait vraiment rêver. On se demande comment un tel petit paradis n'a pas pu continuer à tourner.

Les évènements des années 80 ont vraiment fait du mal au pays!

Nous errons un peu dans ce désert rempli de fantômes, puis nous longeons la côte vers le Sud. Nous tombons sur une propriété privée immense, où vivent en liberté canards, oies, et toutes sortes de volatiles comestibles. Il y pousse des ananas, des bananes et d'autres fruits en abondance. L'endroit est magnifique.

Nous revenons sur nos pas pour demander aux quelques personnes que nous avons croisées et qui sont en train de planter des ignames dans un champ à côté, le chemin pour aller aux anciennes mines de Jade.

Sur leurs indications, nous traversons l'ancienne piste d'atterrissage de l'hôtel, et nous arrivons à un autre petit village, encore plus beau que le précédent, entouré de vergers en tout genre.

Nous croisons en chemin notre pêcheur javanais de Prony et son ami Robert, venus faire une petite partie de pêche avec les vieux de l'île.

Les habitants d'ici ont l'électricité en permanence grâce à une petite centrale installée dans la brousse et qui fonctionne à l'huile de friture. La centrale est encore entretenue régulièrement par l'EEC et fonctionne à merveille!

Puis nous avons escaladé la montagne, jusqu'à la grande antenne située au point culminant et sous un soleil de plomb.

C'est une des plus belles vues que l'on ai jamais eu! Le lagon Sud déploie sous nos yeux son dégradé de bleus impressionnants qui tranchent avec le rouge feu de la terre que nous foulons et le vert profond des forêts côtières! Les contrastes sont saisissants! Nous apercevons toutes les îles du Sud et les nombreux récifs qui les séparent les unes des autres.

Nous n'avons pas réussi à trouver les mines de Jade. Mais nous sommes tombés sur un petit cimetière gardé par un masque de bois sculpté et bordé de jeunes pins colonnaires.

Et nous sommes revenus les poches pleines de jolis cailloux ramassés tout le long du chemin.

De retour au petit village, Ambroise, un pêcheur, nous a offert un verre d'eau.

Et nous sommes rentrés au bateau, les yeux pétillants et avec une seule envie : revenir encore et encore à l'île Ouen!

A la recherche des mines de Jade
A la recherche des mines de Jade
A la recherche des mines de Jade
A la recherche des mines de Jade
A la recherche des mines de Jade
A la recherche des mines de Jade
A la recherche des mines de Jade
A la recherche des mines de Jade
A la recherche des mines de Jade
A la recherche des mines de Jade
A la recherche des mines de Jade
A la recherche des mines de Jade
A la recherche des mines de Jade
A la recherche des mines de Jade
A la recherche des mines de Jade
A la recherche des mines de Jade
A la recherche des mines de Jade
A la recherche des mines de Jade
A la recherche des mines de Jade
A la recherche des mines de Jade
Retour à l'accueil