Après avoir usé des activités touristiques du coin, nous avons eu envie de découvrir la vraie face du Vanuatu.

Nous sommes partis à pieds, sac au dos, sur les chemins du Sud pendant 2 jours.

Nous avons longé de grandes fermes d'élevage bovin, marchant malgré un soleil de plomb qui rend l'effort pénible.

Un premier pick up s'est arrêté pour nous emmener jusqu'à Naunepam, où nous nous sommes baignés, et avons bu un café. Je teste pour la première fois le thé vanuatais, une infusion de feuille d'oranger avec du sucre.

Nous repartons sur la route, et très vite, un second pick up s'arrête et nous emmène jusqu'au bout de la route, dans le village de Namalo, où nous allons passer la nuit chez son frère, Paya.

La plage de Namalo est une plage de sable noir, juste en face de l'île d'Araki.

Le village est magnifique. Des fruits en abondance sur les arbres, des fleurs partout, des pelouses entretenues, et de jolies petites cases en bambou et en palmier. Chaque habitant possède une case pour dormir et une case pour manger avec un bout de terrain à cultiver.

Paya et Julia nous ont accueillis comme des rois dans leur propre case. C'est la première fois que des blancs dorment au village. Les enfants sont très impressionnés.

Le soir, après avoir posé un piège à crabes sur la plage (un seau enterré rempli de noix de coco râpée), nous sommes allés boire le kava avec les hommes au nakamal, et nous avons participé à la préparation de la boisson envoutante.

Le lendemain, nous avons fait le tour du village sous la pluie. A l'abri sous une feuille de bananier, j'étais privilégiée! Nous sommes allés voir d'étranges traces de pas creusées dans la falaise qui donne sur la plage, nous nous sommes baignés dans la rivière, puis nous sommes allés au village d'à côté, où il y a l'école anglaise, et le nakamal des chefs.

Après avoir salué 50 personnes de plus, caressé 2 cochons et un chiot et avoir bien nourri les moustiques du coin, nous sommes rentrés manger.

Nous avons fait une petite partie de volley pour bien digérer, et il a fallu repartir. Nous avons eu droit a un cortège d'adieu le long de la plage, jusqu'à ce qu'on retrouve la route principale pour Luganville.

Nous avons encore marché un peu en espérant qu'une voiture passerait, mais c'est Linny day ce vendredi. C'est un jour férié qui célèbre la mort de Linny, un habitant de l'île de Pentecôte, qui s'est battu pour l'indépendance de son pays. Et il n'y a personne sur la route.

Au bout de 2h de marche, c'est finalement un pasteur australien qui nous ramènera jusqu'à la ville.

Namalo, au coeur du Vanuatu
Namalo, au coeur du Vanuatu
Namalo, au coeur du Vanuatu
Namalo, au coeur du Vanuatu
Namalo, au coeur du Vanuatu
Namalo, au coeur du Vanuatu
Namalo, au coeur du Vanuatu
Namalo, au coeur du Vanuatu
Namalo, au coeur du Vanuatu
Namalo, au coeur du Vanuatu
Namalo, au coeur du Vanuatu
Namalo, au coeur du Vanuatu
Namalo, au coeur du Vanuatu
Namalo, au coeur du Vanuatu
Namalo, au coeur du Vanuatu
Namalo, au coeur du Vanuatu
Namalo, au coeur du Vanuatu
Retour à l'accueil